Du sport sur ordonnance !

 
Depuis le 1er mars 2017, à l’instar d’un médicament, les médecins ont la possibilité de prescrire du sport à des patients souffrants d’une Affection de Longue Durée. Diabète, maladie de Parkinson, cancer… environ 30 maladies sont concernées, et pas moins de 10 à 11 millions de patients !

Si cela est une première, il reste encore des zones d’ombre à creuser : non pris en charge par l’Assurance maladie, le sport ne pourra être remboursé que si la collectivité locale met en place un dispositif particulier.
Dans certaines villes comme celles de Toulouse, Biarritz ou Strasbourg, c’est un processus déjà en route. Dans la capitale alsacienne, le dispositif existe depuis 2012 et près de 1500 personnes en bénéficient aujourd’hui. Gratuit la première année, ce système est ensuite basé sur une tarification solidaire, en fonction des revenus, les deuxième et troisième années, à laquelle participent la ville de Strasbourg, l’Agence régionale de santé, le régime local de l’assurance-maladie, les hôpitaux universitaires de Strasbourg et récemment le conseil départemental du Bas-Rhin, etc. (Source Le Monde)

L’efficacité du sport n’est plus à prouver et les témoignages de patients ayant arrêté la prise de médicaments se multiplient. Sa prise en charge, en tant qu’outil de prévention, sera peut-être une future révolution en France et une première en Europe. Car aujourd’hui, seule quelques mutuelles ou assurances privées prennent déjà en charge une partie des frais du patient (Belgique, Suisse).